Le « Do It Yourself », un mode de vie à part entière

Le DIY, acronyme de « Do It yourself » en anglais fait encore parler de lui cette année. En effet, 61 % des Français s’y intéressent et ce, depuis cinq ou six décennies déjà. Du bio-écolo à la customisation de mobilier, il s’étale aujourd’hui sur un bon nombre de domaines. Certaines enseignes en font même un gagne-pain quotidien.

Succulents in diy concrete pot. Scandinavian room interior decoration

La tendance du « fait maison »

Depuis que la décoration intérieure fait rage dans l’immobilier, tous cherchent à payer moindre pour les meilleurs effets. Et quoi de mieux que le « Do It Yourself » pour s’approprier les tendances du moment. Tout le monde s’adonne au « Masking tape » ou à la déco recup. Les peintures murales moroses font peu à peu place à du papier peint à motifs égayés. Par la même occasion, certains arrivent même à transformer les cageots de bières de leur grange en une étagère d’exception. Un peu de peinture et le tour est joué. Bien qu’étant très personnel, le DIY tient à relooker non seulement votre chambre, mais la maison entière, votre terrasse comprise.

Le succès du « Do it Yourself »

Selon Chastellier, la tendance du DIY répondrait au besoin d’ « estime de soi » : besoin énoncé sur la fameuse pyramide de Maslow. Ainsi, celle-ci ne cesse de gagner du terrain dans le cœur des adeptes. Hormis les moindres frais à payer pour une déco intérieure originale, c’est toujours un plaisir d’effectuer des travaux manuels. D’ailleurs, quand la routine démotive, un peu de fierté et d’autosatisfaction est indispensable. Prenez votre machine à coudre et faites-vous plaisir en changeant le décor de votre salon. Suivez la décoration maison par architecte-interieur.be. Ensuite, travaillez sur de nouveaux rideaux ou une nouvelle housse tout simplement. Vous vous sentirez certainement mieux après.

S’adonner au DIY

Le principal souci en termes de déco bio-écolo est la peur de se planter une fois le travail en route. En effet, le fait à la main est plus facile à dire qu’à réaliser. Imaginez-vous peindre une toile pour votre première fois. Vous n’allez certainement pas de suite l’exposer. C’est le même principe en « Do It Yourself ». Un ouvrage mal fait ne fera pas honneur à votre demeure, quoique vous l’ayez fait avec tous les sentiments du monde. Il serait mieux de débuter en toute simplicité.

L’essor du « fait main »

Aujourd’hui, Internet nous dévoile tout. Retrouvez par exemple les petites astuces de décoration maison par architecte-interieur.be. Travaillez un tube en carton, un cutter et des caisses en bois. Passez sur le tout un bon coup de peinture et vous aurez à votre disposition un super garage pour mini-voitures. Au rendez-vous : une multitude de tutos qui ne peuvent qu’accroître en nombre les fans du « Do It Yourself ».